Faire rimer investir avec plaisir

Un placement plaisir, par définition, est un investissement que l’on va pouvoir réaliser dans un domaine qui nous passionne ou qui nous intéresse. Comme tout investissement bien géré, il va falloir le suivre assidûment et donc cela sera plus facile pour certaines personnes de le faire si l’investissement est fait selon leurs goûts. Ainsi, cela peut être intéressant d’ajouter une dimension affective à l'investissement tant que l’objectif final est la diversification. C’est à dire qu’il faut absolument se limiter à y investir au maximum entre 5% et 10% de son patrimoine global. Cette règle est très importante, gardez la bien à l’esprit pour vous assurer une saine gestion de patrimoine et éviter les désagréments.

Quels sont les meilleurs placements plaisir ?

Il existe de nombreux domaines dans lequel il est possible de réaliser des placements dits “plaisir” dans le but réaliser des plus values. La liste suivante ne se veut pas complète mais au contraire focalisée sur les grands thématiques que l’on étudie et que l’on surveille à la rédaction :

  • Le vin
  • Les bois et forêts
  • Les montres de luxe
  • Les voitures de collection
  • Les oeuvres d’art

Dans cette présentation du dossier dédié aux placements plaisir, nous allons faire une brève description de chacune de ces thématiques, de leurs avantages et inconvénients. Enfin, nous vous rappelleront les précautions à adopter pour ce type de placements.

Comme tout type de placements, il faut comprendre de quoi il s’agit avant d’investir. Ne pas seulement se baser sur des perspectives ou promesses de rendement mais plutôt appréhender le fonctionnement de base et se pencher sur un secteur qui vous parle. Voici les bons réflexes à adopter pour réussir ses placements plaisir :

  • Choisissez un secteur que vous connaissez
  • Comprenez les mécanismes de rendement et de valorisation
  • Evaluez la grille de risques
  • Observez les évolutions du marché sélectionné.

A la différence d’un investissement financier, dans l’action d’une entreprise par exemple, où l’on peut se baser sur des documents comptables pour évaluer le potentiel de rendement et de risques, le placement plaisir repose sur d’autres critères mais qui n’en sont pas moins précis et spécifiques à chaque thématique. On regarde alors qu’elles sont les perspectives de rendement et de valorisation dans le temps. Il existe un indice de référence, le KFLII fourni par la société de gestion Knight Frank, qui retrace l’évolution de ce type de placements plaisirs, notamment ceux prisés par les plus riches. Cet indice progresse en moyenne plus vite que les indices boursiers sur une longue période. Voici un panorama du rendement moyen de ces différentes catégories de placements :

 Rendement des placements plaisir selon Knight Frank

Quelles thèmes faut-il privilégier dans les placements plaisirs ?

Le vin et les forêts, des placements “terriens”

Placement plaisir dans les vins et les forêts

Le vin est le premier investissement plaisir auquel pensent souvent les français quand ils veulent diversifier davantage leur patrimoine. Il est possible d’investir dans des caisses de vin grâce aux conseils de sites spécialisés comme Cavissima.com, Patriwine.fr, Cavedepargne.com, etc. Ces sites proposent un service de stockage délocalisé, sécurisé et garanti par une assurance contre le vol et la casse. Les tickets d’entrée sont environ de 300 €. Ce type de placement est en plein essor, il suffit juste de choisir les bons interlocuteurs pour éviter les mauvaises surprises. Comme pour les placements boursiers, il convient d’adopter une approche de diversification en variant à la fois les appellations, les crus et les millésimes.

Pour les portefeuilles plus étoffés, une autre solution existe pour investir dans le domaine du vin : vous associez à d’autres épargnants pour acheter des parts d’un GFV (Groupement Foncier Viticole). Ici les tickets d’entrées sont compris entre 30 000 € et 100 000 € pour une durée d’investissement d’au minimum 5 ans mais tournant plutôt en général autour d’une dizaine d’années en raison d’avantages fiscaux sur l’ISF et les droits de donations et de successions. Nous vous décrivons plus en détail cette solution de placement dans notre rubrique sur la fiscalité. Vous y trouverez également des informations sur une alternative similaire : le GFF (Groupement Foncier Forestier). Nous reviendrons plus en détail sur ces solutions dans notre dossier sur la fiscalité.

Les montres de luxe : le temps c’est de l’argent

Placement plaisir dans les montres

Suite à la crise des subprimes en 2008, les montres de collection ont joué un rôle de solution de repli. Les personnes ayant perdu de l’argent sur les marchés financiers à cette époque ont eu un regain d'intérêt pour du concret, pour l’aspect technique de pointe de l’horlogerie et se sont dit : “Maintenant, mon argent je vais le mettre autour de mon poignet.” Ce qui est très important pour évaluer l’attrait de ce type de placement plaisir et qui vaut pour les autres également c’est le phénomène de rareté et de mode. On soulignera également un élément sur lequel il faut être très vigilant : c’est la contrefaçon. Enfin, il faut être conscient que les récentes tendances dans le développement des montres connectées sont venu déstabiliser le marché de la montre courante, mais il semblerait que le segment des montres de luxe soit moins impacté.

Les voitures de collection : plein gaz pour les plus values !

Placement plaisir dans les voitures de collection

Sur une période de 10 ans, ce sont les voitures de collection qui ont rapporté le meilleur rendement parmi les placements dits de plaisir avec une valeur moyenne multipliée par 5. Rien que sur 2016, elles ont pris 17 %! Certaines ventes aux enchères spectaculaires ont fait le buzz comme celle de la Ferrari 335 S vendue pour 32 millions d’euros début 2016.

Alors oui, ce n’est pas accessible pour tout le monde, cela montre juste l’engouement qui existe pour ce type de biens tangibles dans lesquels il peut être judicieux d’investir aujourd’hui pour diversifier son patrimoine. Les modèles de base pour débuter qui sont souvent cités en exemple sont la Fiat 500 et la 205 GTI. Sachez que l’assurance auto coûte moins cher pour une voiture de collection que pour une voiture classique et la fiscalité est la même que sur les oeuvres d’art. Par définition, une voiture de collection est une automobile qui a 30 ans.

Quelques conseils concrets pour réussir vos placements dans les voitures de collection :

  • Privilégier le éditions limitées
  • les faire rouler, les entretenir
  • réaliser les réparations nécessaires avec des pièces d’origine

Attention toutefois à ne pas vous laisser éblouir par les belles carrosseries, il ne faut pas oublier que les frais à la charge du propriétaire sont parfois élevés et que le marché de l’automobile de collection (comme tous les marchés) peut très bien connaître une phase de correction suite aux dernières performances spectaculaires. Comme d’habitude, nous vous invitons à la prudence, à bien vous renseigner.

Les oeuvres d’art : le style en prime

Placement plaisir dans les oeuvres d'art

Alors qu’il valait mieux éviter d’investir dans les meubles anciens qui ont perdu 30% de leur valeur en 10 ans, les oeuvres d’art ont vu leur valeur multipliée par 3 en moyenne sur la même période. Elles apportent en outre plusieurs avantages dont une fiscalité attrayante et la dimension culturelle. S’il n’est pas toujours aisé pour le particulier de s’y retrouver dans un univers parfois complexe, il est recommandé de se faire conseiller par des spécialistes qui pourront mieux évaluer les perspectives de gains.

Au delà du coup de coeur que l’on peut avoir sur une oeuvre originale et novatrice, il faut faire un choix raisonné quand à la pertinence de la démarche de l’artiste pour inscrire son oeuvre dans le temps et pour amorcer le dialogue sur des enjeux de société. De plus, pour faire jouer la rareté, il vaut mieux privilégier les oeuvres n’ayant pas été produites à plus de 7 exemplaires maximum. L’état d’esprit à adopter est similaire à celui propre aux placements financiers lorsque l’on surveille certains critères qui vont influer sur les mécanismes d’offre et de demande. La bonne approche est donc un mélange subtil entre artistique et mécanique financière.

Pourquoi faut-il redoubler de vigilance sur les placements plaisirs ?

Le bon sens veut que plus un placement promet un rendement élevé, plus il faut se méfier, redoubler de vigilance et se poser les bonnes questions. Il vaut mieux investir dans un produit que l’on connaît, que l’on comprend. Et chercher à savoir si, une fois que l’on a souscrit à ce produit, il sera plus ou moins facile de le revendre. On ne met pas tout le monde dans le même panier, comme dans de nombreux secteurs d’activités, il existent des personnes honnêtes et d’autres beaucoup moins. On se méfie toujours de messages très racoleurs comme le tristement connu “le placement que les banques vous cachent” etc… Cela fait plusieurs années que les escroqueries existent sur des placements financiers divers, ils se font juste plus visibles avec l’augmentation de l’usage d’internet. L’engouement pour ce type de placement provient également d’un environnement favorable à la recherche de meilleurs rendements. Quand le livret A ne donne plus que 0,75% d’intérêts, il est plus facile d’arnaquer les particuliers en leur promettant des rendements alléchants.

Alors le bon réflexe à adopter est de systématiquement vérifier les autorisations et les certifications de votre interlocuteur. Ne traitez pas avec des personnes ou des sociétés qui n’ont pas d’agrément en France. Il existe une base de donnée (GECO), disponible sur le site de l’AMF qui recense toute les sociétés de gestion ayant reçu l’agrémentation nécessaire à la commercialisation de placements financiers. Vous pouvez également vérifier sur le site Regafi si la société qui vous démarche est bien enregistrée en tant que prestataire en service d’investissement. Une personne physique qui vous propose des placements financiers doit par ailleurs posséder le statut de CIF (Conseiller en Investissement Financier), vous pouvez vérifier si elle dispose bien de l’agrément en vous rendant sur le site de l’Orias.

En cas de litige, il est impératif que vous tentiez dans un premier temps de régler votre différend directement avec votre interlocuteur et que vous gardiez une trace écrite de vos échanges, une preuve de son refus d’y répondre favorablement ou de son absence de réponse. Puis vous pouvez contacter le médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers via ce formulaire de demande de médiation. Attention, n’entamez pas de démarche juridique au tribunal de votre côté sinon vous ne pourrez plus bénéficier de l’aide du médiateur de l’AMF.

Sachez par ailleurs que dans le cadre de la nouvelle loi Sapin 2, le contrôle des placements dits “atypiques” sera renforcé avec des moyens supplémentaires donné à l’AMF, le gendarme boursier. Ainsi, la commercialisation de diamants, émeraudes, vins, forêts, oeuvres d’art, terres rares ou panneaux solaires ne pourra pas se faire sans l’autorisation préalable de l’AMF. Ces produits dont le statut juridique est celui de “biens divers” échappaient dans le passé au contrôle de l’AMF qui n’avait qu’un droit de regard à posteriori sur l’information publiés sur ce type de placement. C’est une très bonne initiative des autorités de renforcer le contrôle de ce type de placements car cela va apporter plus de transparence pour l'investisseur et assainir le marché en récompensant les acteurs honnêtes par une meilleure visibilité et une crédibilité renforcée.