Investir dans les vignes

K Cyril

Cyril K - Le 22 mars 2022 15:55

5 pour 1 vote(s)

De nos jours, il est tout à fait possible de faire l’acquisition de parts de vignobles, notamment par le biais de groupements d’associés. Les amateurs de vin sont, en effet, de plus en plus séduits par l’achat de vignobles de Provence, de Bordeaux, de Corse ou encore du Pays de la Loire. Cela permet d’enrichir son patrimoine tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Cependant, ces placements nécessitent de posséder des connaissances dans ce domaine.

Investissement vin - Investir dans les vignes

Comment investir dans le vin ?

Il y a deux différentes manières d’investir dans le vin : investir dans un vignoble, ou acheter des bouteilles de vin auprès de châteaux et/ou de négociants et les stocker pour les revendre par la suite. Réaliser un investissement dans un vignoble consiste à faire l’acquisition d’une terre agricole utilisée en tant que vignoble. Cela nécessite de déposer une demande d’autorisation d’exploitation auprès du Préfet. Cette demande est obligatoire si vous souhaitez pouvoir exploiter un vignoble et que vous n’avez pas la qualité d’exploitant, ou si la surface du vignoble est supérieure à celle déterminée par le SDREA (schéma directeur régional des exploitants agricoles). Une fois cette demande validée, il vous faudra vous renseigner afin de choisir votre futur domaine, le cépage et l’appellation. Il est également indispensable d’observer la production de vin des années précédentes. Pensez également à vous renseigner sur les stocks actuels, le type de commercialisation et les procédés de vente des bouteilles.

Le fonctionnement d’un Groupement Foncier Viticole

Un investissement dans un vignoble demande du temps, des connaissances, mais surtout un important capital. Si vous ne souhaitez pas vous embarquer dans un si gros projet, vous pouvez opter pour l’acquisition de parts dans un groupement foncier viticole (GFV). Il s’agit de sociétés civiles réunissant quelques particuliers associés, et ayant pour but l’acquisition de vignes. Un viticulteur gère l’exploitation, pour un bail à long terme allant de 18 à 25 ans. Grâce à sa forme juridique de SCI, chaque investisseur devient copropriétaire des vignes. Les GFV permettent à un investisseur d’accéder plus facilement à un investissement dans des vignes, bien que les risques soient identiques. La valeur des parts peut être variable en fonction des années, car elle est soumise aux variations du marché. Un autre avantage des groupements fonciers viticoles est que les associés ont la possibilité de choisir une distribution des bouteilles qui seront issues de la production. Si elles sont stockées dans des conditions optimales, ces bouteilles pourront potentiellement prendre de la valeur au fur et à mesure du temps.

Les avantages d’un investissement viticole

Investir dans des vignes possède de nombreux avantages, notamment financiers. En effet, que ce soit en termes de location, de revente ou d’avantages fiscaux, posséder des vignes peut s’avérer lucratif si vous faites les bons choix.

La location de vignes

Il est possible de louer des pieds de vignes : plus de 10 000 Français ont fait ce choix de viticulture par procuration. Le principe est simple : il s’agit d’acheter une récolte sur pied et de suivre son évolution étape par étape jusqu’à la mise en bouteille. De multiples sites Internet proposent ce service de location de pieds de vigne. En fonction du nombre de pieds qui sont loués, le locataire reçoit un certain nombre de bouteilles.

Réaliser une plus-value intéressante

Dans l’objectif de revendre vos vignes par la suite, le choix des parcelles lors de l’achat est primordial si vous souhaitez réaliser une plus-value à long terme. Cependant, cette revalorisation par le temps n’est pas garantie. De plus, la revente peut être difficile : elle va dépendre de l’état du marché, mais aussi de l’appellation du vignoble (plus celle-ci sera prestigieuse, plus le prix de revente sera élevé).

Une fiscalité avantageuse

Si vous choisissez de réaliser un investissement dans des vignes, vous pourrez bénéficier de certains avantages fiscaux très intéressants.

  • En cas d’acquisition à crédit, les intérêts peuvent être déduits de vos autres revenus fonciers.
  • La possession de vignes est exonérée de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière) de 75% jusqu’à 101 897 euros, et de 50% au-delà. Concernant une éventuelle transmission, vous pouvez bénéficier d’une exonération partielle des droits de succession.
  • En cas de revente, la plus-value est taxée à l’identique de l’immobilier. Cela permet de profiter d’un abattement intéressant pour la durée de détention.