Investir dans l'or

Cette année, un des actifs qui a connu la plus forte hausse est l’or. En début d’année 2016, quand le baril de pétrole a touché un plus bas, que les incertitudes concernant la croissance chinoise ont ressurgi, de même que certaines tensions géopolitiques ; les bourses ont décroché et le cours de l’or a flambé.

Parmi les valeurs refuges, l’or reste une de celles qui sont les plus accessibles pour les particuliers. Sous différentes formes qui plus est. Nous vous montrons lesquelles ainsi que les raisons qui plaident en faveur d’une montée du cours du métal jaune.

Investir dans l'or

Pourquoi l'or rassure ?

De par son passé historique, son image de métal précieux et sa valeur sentimentale, l’or est considéré comme la valeur refuge par excellence. C’est un actif tangible et inoxydable qui constitue un rempart contre les risques de forte dégradation des conditions économiques, politiques et environnementales dans le monde. L’or est considéré comme un indice de la peur, quand les indices boursiers dévissent fortement, la valeur du métal jaune remonte sensiblement.

Ce n’est pas seulement aux yeux des investisseurs prudents que l’or est considéré comme une valeur refuge. Les institutions financières le considèrent de plus en plus comme une monnaie à part entière. C’est un actif réel, tangible qui peut être utilisé pour garantir un accord qui n’a pas été satisfait. C’est ce que l’on appelle un collatéral, une forme d’assurance dans une transaction financière. Notre système financier mondial repose entièrement sur des transferts et des prêts de monnaies, pour se faire confiance, les institutions financières ont donc besoin de ce fameux collatéral. Elles utilisent beaucoup les obligations souveraines, considérées comme moins risquées, car il y a en théorie moins de chance qu’un État tout entier fasse faillite plutôt qu’une entreprise seule. Mais la réalité est différente et certains États en grande difficulté comme la Grèce l’année dernière ont ainsi mit en péril l’ensemble du système. Pour palier à ce manque de fiabilité, les banques centrales mondiales se sont mis récemment à accepter l’or en tant que collatéral.

Ce n’est pas pour rien que la Chine a mis en place début 2016 un nouveau système interbancaire de ventes et d’achats d’or physique sur son territoire. Elle joue coup double dans cette décision stratégique : elle s’assure une valorisation de sa monnaie le renmibi par rapport à l’or et plus seulement par rapport au dollar et elle entre en concurrence avec Londres qui historiquement contrôlait la fixation des prix du métal jaune...en dollars. Cette défiance montante par rapport au dollar, longtemps considéré comme la principale valeur refuge et amassé dans les coffres des banques centrales internationales, profite donc au cours de l’or.

Quand faut-il investir dans l'or ?

Cette année, l’actif qui a connu la plus forte hausse est l’or. En début d’année 2016, quand le baril de pétrole a touché un plus bas, que les incertitudes concernant la croissance chinoise ont ressurgi, de même que certaines tensions géopolitiques ; les bourses ont décroché et le cours de l’or a flambé.

Sa valorisation dépend de nombreux facteurs, du niveau de production minière aux achats des banques centrales. Il faut savoir que certaines périodes l’année sont plus propices à la montée du prix du métal jaune pour des raisons d’ordre culturel. Oui, vous avez bien lu. Car une grosse partie de la demande mondiale de ce métal précieux vient d’Inde et de Chine. Les Chinois sont les plus gros consommateurs mondiaux et accumulent de l’or avant le Nouvel An lunaire, en janvier. C’est pour cela qu’en général, le métal flambe à cette période. De même en Inde, une période de festivités et de mariages nommée Diwali a lieu courant octobre et novembre et entraîne une forte hausse de la demande en or dans ce pays.

Mais ce qui fait le prix de l’or comprend également : les taux d’intérêt américains, le niveau du dollar, l’inflation et le contexte géopolitique. Attention donc à un regain de volatilité en fonction des décisions à venir de la FED en décembre de cette année. En effet, l’or est coté en dollars sur les marchés, donc quand le dollar se renforce, l’or baisse. C’est mécanique. En plus, les obligations américaines sont également considérées comme des valeurs refuges et viendraient concurrencer l’or grâce à de meilleurs rendements si une hausse de taux se produit. Car l’or ne procure pas de rendement, juste une perspective de plus-value si sa valeur augmente.

L’or est considéré également comme une protection contre l’inflation. Mais en ce moment, ce n’est pas vraiment le souci principal vu la stagnation des prix dans l'Union européenne comme aux Etats-Unis. Mais si vous choisissez de vous procurer de l’or maintenant ou à un cours un peu plus favorable, cela peut s’avérer être un investissement payant en cas de remontée brutale des prix dans quelques années.

Comment investir dans l'or ?

Parmi les valeurs refuges, l’or reste une de celles qui sont les plus accessibles pour les particuliers. Sous différentes formes qui plus est. Il existe 3 grandes méthodes pour investir sur l’or.

Investir sur l'or physique 

Tout d’abord, on peut acheter de l’or physique. Il est possible d’acheter des lingots de 1 kilo à 30 000 € comme des lingotins de 5 grammes. Lors de l’acquisition, sachez qu’une commission d’environ 2 % est prélevée ainsi que des droits de garde de 1 % à 2 % pour garantir une conservation sécurisée. Privilégiez les banques ou les plateformes en ligne renommées qui précisent la traçabilité, la certification et la sécurité de conservation des métaux précieux qu’ils proposent à l’achat et à la vente.

Un cours de référence des principaux produits en or échangés en France est disponible sur le site Cpor Devises. Vous y découvrirez ainsi la valeur des différentes pièces en or comme le napoléon, le souverain ou le peso mexicain. La pièce la plus échangée en France est le 20 francs napoléon qui cote actuellement autour de 218 €. Son prix a progressé plus rapidement que celui du lingot de 1kg par exemple. Car les pièces bénéficient, en plus de la valeur de l’or, d’un effet de rareté puisqu’elles ne sont plus frappées (terme pour dire qu’elles sont fabriquées). Sachez que ces pièces doivent être conservées dans des sachets scellés pour éviter toute altération et décote. En ce qui concerne les lingots et lingotins, vous devez vérifier qu’ils sont bien numérotés et qu’un document est fourni avec, le bulletin d’essai. Il permet en cas de revente, d’attester du poids et de l’origine du lingot.

Dans le cadre d’une acquisition sous forme physique, si vous gardez une preuve d’achat, lors de la revente, vous bénéficierez d’un régime fiscal dérogatoire : vous serez imposé à 34,5 % au titre des plus-values sur biens meubles avec une décote de 5 % par an au bout de la 3e année de détention. Le risque de vol est présent, même dans le coffre d’une banque qui peut se faire braquer. Mais les services proposés par des plateformes sur internet présente de nombreux avantages à ce sujet et il est également possible de recourir à des assurances spécialement conçues pour ce type d'investissement.

Investir dans des sociétés minières

Pour profiter des variations de la valeur de l'or, il est également possible d'acquérir des actions cotées de sociétés minières aurifères. Si vous pouvez le faire dans le cadre d'un contrat d'assurance-vie, encore mieux, vous y gagner aussi niveau fiscalité. A condition de bien faire le tri et d'adopter une démarche de gestion active, c'est à dire en étant prêt à réaliser régulièrement des arbitrages. Si vous n'avez pas encore le temps ou les connaissances nécessaires, libre à vous de recourir à l'expertise de gérants professionnels qui proposent des OPCVM dédiés au secteur de l'or.

Parmi les sociétés minières qui sont pour la plupart américaines, canadiennes, sud-africaines ou australiennes; on peut vous citer certaines d'entre elles comme par exemple Newcrest Mining, Sibanye, Fresnillo, Euroressources et Europlata. 

Mais attention, certains analystes font remarquer qu’en général, quand l’or monte, ces actions progressent moins vite alors que quand l’or baisse, elles baissent davantage. Mais astuce, cela n'est pas le cas des sociétés minières d'exploration et des petits producteurs qui au contraire ont tendance à varier plus sensiblement que le métal jaune. Il vaut mieux choisir les entreprises dont la capitalisation dépasse les 100 millions de dollars pour éliminer les valeurs trop spéculatives. 

Investir dans "l'or papier"

Finalement, vous pouvez profiter des variations de l'or à travers des produits dérivés tels que les ETF (Exchange Traded Funds) qui sont des fonds indiciels dont les encours sont investis en or physique. Ces titres s'échangent sur les marchés comme des actions et répliquent les performances de l'or en lui même ou du secteur des entreprises minières. L'avantage est qu'il sont accessibles pour de faibles montants investis et que vous n'encourez pas les frais liés à l'acquisition d'or physique. Ils permettent une meilleure réactivité par rapport à l'évolution du cours de l'or en donnant la possibilité d’investir à la hausse comme à la baisse. Nous reviendrons dans la rubrique Spéculer plus en détail sur ce type de support d'investissement sur l'or en vous montrant notamment les stratégies possibles et les courtiers qui les proposent.

Pour conclure, il est intéressant d’avoir une composante d’or dans son portefeuille en guise d'assurance contre un risque de forte remontée des prix ou de baisse des indices boursiers. Mais il vaut mieux éviter de se ruer dessus et y mettre toutes ses liquidités en pensant qu’elles seront alors complètement à l’abri. Evitez de placer plus de 10 % de vos avoirs disponibles dans l’or. Car il est aussi possible de se couvrir des risques de baisse des indices boursiers en ayant recours à des solutions parfois moins chères, comme l’achat d’options de vente par exemple. Ce type de stratégie et bien d’autres informations utiles au sujet de la couverture des risques sont traités dans notre rubrique Spéculer. Nous reviendrons également sur d’autres métaux tels que l’argent ou le cuivre dans des articles à paraître prochainement.