Investir dans les bois et forêts

Dir Finance

Finance Dir - Le 9 janv. 2021 17:41

5 pour 1 vote(s)

Vous souhaitez diversifier votre portefeuille ? Pourquoi ne pas investir dans les bois et les forêts ? Avec un prix de l’hectare à la hausse, le secteur a déjà attiré de nombreux investisseurs qui y ont vu une bonne occasion de faire fructifier leur patrimoine. Placement atypique ou bonne idée pour investir ? Faites sans attendre le point sur vos connaissances en la matière !

Investissement bois et forêts

 

Un domaine en forte progression

Contre toute attente, le domaine des forêts et des bois ne connait pas la crise et a fortement gagné en valeur au cours des dernières années. Selon les sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural, au cours de l’année 2018, le nombre de transactions les concernant aurait en effet progressé de 3,3 %. En première ligne, les petites forêts (pas plus de dix hectares) qui sont en effet les plus recherchées par les investisseurs pour un prix moyen de 4250 € l’hectare (variable selon les régions).

L’investissement dans les bois et les forêts est, de plus, un investissement que l’on peut considérer comme sûr car il n’est pas soumis aux mêmes variations que les marchés immobilier et financiers.

Comment investir dans une forêt ?

Pour investir dans une forêt, deux solutions s’offrent à vous :

  • vous pouvez acheter vous-même une parcelle. Si vous optez pour une forêt de 80 hectares au minimum, vous pourrez également profiter du rendement lié à la coupe du bois.
  • vous pouvez investir dans des groupements forestiers. Cette seconde option est la plus intéressante car elle permet de bénéficier d’une réduction fiscale. Elle est également synonyme de moins de responsabilités car l’exploitation de la forêt est confiée à des professionnels.

Bonne ou mauvaise idée pour investir ?

Comme souvent, cela dépend de votre profil mais également de vos projets. L’investissement dans les bois et les forêts est assez attrayant notamment d’un point de vue fiscal mais peut aussi permettre de bénéficier d’une exonération partielle de droits de succession et de donation. D’un point de vue rendement, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Le bois rapporterait en effet 2 et 3 % par an. Il peut cependant être très intéressant pour les investisseurs dotés d’une conscience écologique et environnementale mais également pour les investisseurs capables de se projeter à très long terme (soit sur une quinzaine d’années).