L’effet de levier : investir à crédit

K Cyril

Cyril K - Le 9 déc. 2016 10:40
Mise à jour : Le 13 avr. 2017 14:46

3.67 pour 3 vote(s)

Derrière ce nom mystérieux, se cache une pratique extrêmement utilisée par les traders. Il s’agit de souscrire à un crédit, auprès d’un organisme financier ou d’un courtier pour financer l’acquisition d’un bien ou d’actions. Il faut alors être vigilant : le coût de l’endettement doit être inférieur à l’augmentation des bénéfices engendrés par l’investissement de la somme. Sinon, votre effet de levier est négatif, et vous perdez de l’argent.

Effet de levier - Investir à crédit

Pour réaliser un effet de levier, il est nécessaire de disposer d’un apport initial, qui peut toutefois être très faible. Sans celui-ci, les courtiers ne vous proposeront pas d’effet levier, et refuseraient toutes transactions de ce type. Cet investissement est également appelé couverture requise ou dépôt.

De plus, cet investissement initial constitue une garantie en cas de perte : ainsi, si votre effet de levier est négatif, le courtier vous ayant fait confiance récupèrerait cette somme pour s’indemniser, totalement si le dépôt de base le permet, ou partiellement si le dépôt n’était pas suffisant pour couvrir les pertes.

L’effet de levier permet donc d’investir avec un faible capital de départ, des sommes importantes. C’est un facteur de multiplication de capital.

Effet de levier : comment ça marche ?

Prenons un exemple concret : les courtiers en ligne, qui permettent d’investir sur différents marchés, notamment sur le Forex, proposent à leurs clients de bénéficier de l’effet de levier. Si le client accepte, il va alors miser une somme relativement faible. Différents niveaux d’effet de levier lui seront alors proposés sous la forme suivante : 1:20 ; 1:50 ; 1:100 ; 1:200 ; etc.

Si l’effet de levier que vous choisissez d’utiliser est de 1:100, cela signifie que vous multipliez votre investissement de base par 100. Ainsi, vos bénéfices seront tous simplement multipliés par 100. Une technique très utile pour gagner rapidement des sommes importantes, notamment sur le Forex. En effet, les variations de ses cours sont très faibles, à l’inverse du cours des actions boursières. Ainsi, il est quand même possible de faire des bénéfices conséquents sans investir personnellement des sommes irraisonnées.

Effet de levier : placement risqué

L’effet de levier a, comme tout placement financier qui se respecte, un petit côté pervers. En effet, si les bénéfices qu’il peut vous apporter peuvent être exponentiels, les pertes peuvent être littéralement désastreuses.

En effet, si les bénéfices sont multipliés, les pertes peuvent l’être également. Si la valeur sur laquelle vous avez parié diminue, vos pertes seront multipliées avec la même importance que l’auraient été vos bénéfices si la valeur avait augmenté dans les mêmes proportions.

On peut alors résumer le risque de l’effet levier de la façon suivante : imaginé que vous avez misé sur le Forex. Si l’effet de levier est de 1:100, il faudra que la valeur sur laquelle vous avez misé perde 100 pips pour que vous perdiez l’intégralité de votre mise de départ. Toutefois, une telle chute est exceptionnelle sur le Forex. En revanche, si vous avez misé avec un effet de levier de 1:400, il suffira d’une dévaluation de 25 pips pour perdre votre investissement initial.

Ainsi, il est conseillé d’utiliser des effets de levier pas trop élevés : bien que vos chances de faire des bénéfices affriolants soient plus faibles, vous ne perdrez pas votre capital de base.