Le compte titre

K Cyril

Cyril K - Le 31 oct. 2017 10:12
Mise à jour : Le 31 oct. 2017 10:13

Les banques, qu’elles soient traditionnelles ou en ligne, proposent de nombreux produits bancaires à leurs clients : le compte courant ou l’assurance-vie en sont deux exemples bien connus. Parmi ces nombreux produits, il n’est pas rare de retrouver le compte titre.

Comptes titres

Grâce au compte titre, un particulier pourra investir dans des valeurs mobilières de placement. Autrement dit, un particulier pourra ainsi investir dans différentes actions ou dans des obligations comme, par exemple, dans une société d’investissement à capital variable (SICAV) ou encore un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Il est également possible d’investir directement dans des instruments financiers sous-jacents comme les Warrants ou les Trackers.

Avec un compte titre, vous pouvez investir sur des valeurs mobilières françaises, européennes et même internationales. L’objectif de ce type de placement est généralement de diversifier un patrimoine, avec en plus, l’espoir de réaliser un bénéfice supérieur qu’avec une simple assurance-vie. Cependant, il ne faut pas oublier que ce placement n’est pas sécurisé et que les risques de perdre une partie ou la totalité de son investissement sont probables.

Comment fonctionne un compte titre ?

Pour ouvrir un compte titre, aucun justificatif particulier n’est nécessaire : toute personne ayant la capacité juridique à contracter peut ouvrir un compte titre. Aucune condition de nationalité ou de lieu de résidence ne sera demandée de la part de votre établissement bancaire.

Pour fonctionner, un compte titre est nécessairement rattaché à un compte courant. Sans cela, vous ne pourrez pas acheter et vendre des titres, car vous ne pouvez pas détenir des valeurs mobilières. Ce compte courant vous permet alors de payer les différentes valeurs mobilières de votre choix : ces dernières seront alors créditées sur votre compte titre. De plus, lorsque vos valeurs mobilières généreront des plus-values ou que vous vendez des titres, vous recevrez votre argent directement sur ce compte courant.

Si un compte courant est obligatoire pour souscrire à un compte titre, rien ne vous oblige de détenir ces deux comptes dans le même établissement bancaire. Vous pouvez ainsi avoir votre compte titre sur une banque en ligne, comme, par exemple, Fortuneo Banque, et avoir un compte courant dans une banque traditionnelle comme le Crédit Agricole.

Comment gérer un compte titre ?

Un compte titre fonctionne comme un compte courant classique. Il peut ainsi prendre trois formes différentes :

  • Un compte titre individuel : dans ce cas, le compte titre appartient à une seule et unique personne. Cette dernière est alors en droit de réaliser toutes les opérations qu’elle souhaite sur ce compte titre. Cependant, comme pour un compte courant, le propriétaire du compte peut donner procuration à un proche : dans ce cas, cette personne pourra, elle aussi, réaliser des opérations sur ce compte titre.
  • Un compte titre joint : dans ce cas, le compte titre appartient à deux personnes. Les deux peuvent alors réaliser indépendamment des opérations sur le compte titre.
  • Un compte titre indivis : dans ce dernier cas, le compte titre appartient au minimum à deux personnes. Avec ce genre de compte, l’accord de tous les propriétaires est nécessaire pour réaliser la moindre opération. Sans cet accord général, aucune opération ne pourra être réalisée.

Une fois la forme de votre compte titre définie, vous devez également choisir comment vous allez gérer ce compte. Vous pouvez alors choisir de gérer vous-même votre compte titre. Vous pourrez ainsi vous-même choisir d’acheter ou de revendre les valeurs mobilières de votre choix. Cependant, choisir cette option sous-entend que vous avez des compétences techniques solides dans le domaine de la bourse : sans cette base, il serait difficile de générer des bénéfices et il serait même probable que vous perdiez des fonds.

L’autre option qui s’offre à vous est de faire appel à la gestion sous mandat. Avec cette option, un mandataire extérieur prendra en charge la gestion de votre compte titre à votre place, comme cela peut-être le cas pour une assurance-vie. Vous avez juste à lui indiquer des objectifs qu’il s’efforcera de tenir, mais attention, plus ils seront ambitieux, plus les risques à prendre seront importants.

Si vous décidez de vous occuper vous-même de votre compte titre, vous devez savoir que sa gestion est plutôt chronophage. En effet, pour que la gestion soit optimale, vous devez tous les jours vous y intéresser pour étudier les mouvements de la bourse. En fonction de ces derniers, vous investirez ou non dans des valeurs, pour y générer des plus-values. Vous pouvez alors utiliser de nombreux logiciels ou sites spécialisés, mais vous serez obligé d’y consacrer du temps.