Comment assurer sa voiture lorsqu'on est un jeune conducteur ?

K Cyril

Cyril K - Le 27 avr. 2017 16:13
Mise à jour : Le 27 avr. 2017 16:13

5 pour 1 vote(s)

Lorsque l’on vient de décrocher son permis, il n’est pas toujours simple de trouver une assurance facilement. En effet, ces dernières font peu confiance aux jeunes conducteurs qui n’ont, par définition, que très peu d’expériences de conduite. Les prix peuvent alors flamber rapidement. Voici quelques techniques pour ne pas vous ruiner dans ces assurances.

Assurance automobile jeune conducteur

Il y a des faits qui ne peuvent souffrir d’aucune contestation : en France, un jeune conducteur, comprenez une personne qui a le permis depuis moins de 3 ans, a 4 fois plus de chances d’être tué sur les routes qu’un conducteur plus expérimenté. Partant de ce constat, certaines assurances ne proposent tout simplement aucune assurance pour les jeunes permis. Les autres qui se risquent à se lancer sur ce segment, proposent des contrats agrémentés de surprimes.

Les surprimes des contrats d’assurance automobile des jeunes conducteurs peuvent carrément doubler le prix des mensualités par rapport aux automobilistes plus chevronnés. Cette surprime est toutefois encadrée par le Code des assurances. Ainsi, les assurances ne peuvent pas proposer des surprimes irraisonnées : elles sont limitées à 100 % de majoration la première année, 50 % la deuxième année, et 25 % la troisième. Si ces surprimes n’atteignent pas les plafonds définis, ne vous y précipitez pas non plus. En effet, ces surcoûts seront répercutés sur les différentes franchises en cas d’accident.

Astuces pour bien assurer un jeune conducteur

Pour trouver la meilleure assurance jeune conducteur, il est conseillé d’utiliser un outil de comparaison d’assurance. Vous n’aurez qu’à entrer certains critères et vos exigences de contrat : le site que vous avez choisi s’occupe du reste et vous propose le contrat le plus abordable. C’est une étape devenue presque obligatoire tant les offres d’assurances jeunes permis se sont multipliées.

Une fois ce test passé, vous pouvez faire jouer la concurrence. Bien qu’il soit tentant de prendre la même que celle de vos parents, dans le cas où vous obtenez votre permis jeune, prenez tout de même le temps de regarder les autres offres d’autres compagnies. Vous pouvez également négocier votre contrat. En faisant jouer la concurrence, vous pouvez par exemple obtenir plus de garanties pour un prix de base, les assureurs disposant généralement d’une marge de négociation sur certains produits.

Il peut également être intéressant de s’assurer en se désignant second conducteur. Ainsi, le coût global peut diminuer. Cependant, il faut faire attention car, aux yeux des assurances, un conducteur novice peut également être un conducteur qui n’a jamais été assuré à son propre nom. Ainsi, même si vous avez votre permis depuis plus de trois ans, vous pouvez encore être considéré comme jeune permis aux yeux des assurances.

Si vous avez vocation à conduire peu, il peut alors être intéressant pour vous de souscrire à une assurance aux kilométrages. Ainsi, vous serez assuré seulement pour les kilomètres que vous parcourez. Ce type d’assurance est intéressant si vous conduisez moins de 8 000 kilomètres par an.

Vous pouvez également agir en amont pour ne pas débourser un budget pharamineux dans votre assurance. En effet, les prix sont moins importants si vous passez votre permis en conduite accompagnée, ou encore si le véhicule que vous voulez assurer n’a pas une puissance trop importante. L’assureur estime ainsi que vous avez moins de risques d’accidents.