Comment souscrire à une assurance prévoyance ?

Dir Finance

Finance Dir - Le 28 nov. 2019 14:30
Mise à jour : Le 28 nov. 2019 14:39

5 pour 1 vote(s)

Un contrat prévoyance permet de se protéger contre les conséquences financières que peuvent représenter divers aléas de la vie tels qu’une invalidité due à un accident, un arrêt de travail ou encore un décès. En anticipant les différents risques liés à la personne, les souscripteurs ont la garantie de bénéficier de prestations financières bien adaptées à leurs besoins et notamment, à leur situation personnelle et familiale. Des garanties aux exclusions en passant par les délais de carence, choisir la bonne assurance prévoyance n’est pourtant pas toujours une chose aisée.

Comment souscrire à une assurance prévoyance ?

Quels sont les contrats de prévoyance auxquels il est possible de souscrire ? 

Souscrire un contrat prévoyance individuel

En premier lieu, il est possible de souscrire un contrat assurance prévoyance de manière individuelle. Pour ce faire, il sera nécessaire de se tourner vers un organisme d’assurances tel que la MIF. Accessibles sur le site internet mifassur.com, les prestations de cet assureur vie mutualiste sont variées et sauront aussi bien répondre à ceux qui recherchent des contrats d’assurance-vie multi supports qu’aux potentiels sociétaires en quête de contrats d’assurance décès invalidité ou encore d’une assurance obsèques adaptée à leur profil.

Souscrire un contrat prévoyance collectif

Depuis le début de l’année 2016, les employeurs sont dans l’obligation de souscrire une complémentaire santé collective pour l’ensemble de leurs salariés. Pour certains, cette mutuelle santé doit être complétée par une protection plus étendue. On parle alors de prévoyance obligatoire. Cette dernière ne concerne, pour l’instant, que les ingénieurs et les cadres. Parfois, la convention collective prévoit également un contrat de prévoyance pour l’ensemble de ses salariés ou leur donne l’opportunité d’y souscrire ou non.

Comment choisir une assurance prévoyance ?

Dans les faits, il n’existe pas de définition prédéfinie du contrat prévoyance. En effet, ce dernier peut couvrir les besoins des souscripteurs dans des situations très différentes, bien que généralement en lien avec une dégradation de leur état de santé.

Quels sont les risques couverts ?

Souscrire une assurance prévoyance permet de se prémunir contre les risques en lien avec les situations suivantes :

  • L’incapacité temporaire de travail : et ce, qu’elle soit totale ou partielle. Des indemnités journalières sont alors versées.
  • L’invalidité : qu’elle soit permanente et partielle ou permanente et totale. Les indemnités sont généralement versées de manière mensuelle.
  • La perte d’autonomie (absolue et définitive) : on parle alors d’un état d’invalidité considéré comme grave avec, dans la plupart des cas, l’obligation de faire appel à une tierce personne pour les gestes de la vie quotidienne. Dans ce cadre, le capital décès prévu par le contrat prévoyance est versé à l’assuré de manière anticipée.
  • Le décès : lors du décès de l’assuré, un capital est versé à son ou ses bénéficiaires.

Quels sont les critères de sélection à connaître et à vérifier avant de signer ?

Avant de choisir un contrat assurance prévoyance, il est capital de connaître ses besoins et ses exigences en matière de prestations. C’est de ces deux points que dépendra en grande partie le montant des cotisations à verser chaque mois. Cependant, pour être certain de faire le meilleur choix, il est important :

  • de s’attarder sur la définition exacte donnée aux notions d’invalidité, d’incapacité de travail et d’arrêt de travail afin d’éviter les mauvaises surprises.
  • de bien prendre connaissance des délais de carence en lien avec chacune des situations couvertes.
  • de connaître précisément les exclusions de garanties.