Les taux de change internes

Dir Finance

Finance Dir - Le 22 déc. 2020 21:47
Mise à jour : Le 22 déc. 2020 21:48

5 pour 1 vote(s)

Les taux de change internes (ou intérieurs) peuvent être définis comme étant le niveau général des salaires et des prix au sein de chaque économie. Autrement dit, il s’agit de la valeur d’une monnaie par rapport à une autre. Ils sont la raison d’importantes disparités de prix dans une même économie.

En effet, malgré le fait que les différentes économies nationales soient interdépendantes entre elles, il subsiste néanmoins de grandes variations dans le coût de mêmes produits en fonction des pays où ils se trouvent. Cela est dû à la valeur de la monnaie, qui est différente d’un pays à l’autre. Ainsi, les taux de change internes peuvent varier entre des pays qui utilisent la même monnaie, voir même entre différentes régions d’un même pays.

Par conséquent, ils ont une influence sur des éléments importants tels que le pouvoir d’achat des citoyens, la valeur des exportations d’un pays, ou encore la possibilité de susciter l’attention d’investisseurs étrangers.

Les taux de change internes et leur impact

L’objectif des taux de change internes

La mise en place de ces taux de change internes avait pour objectifs principaux de garantir une certaine stabilité monétaire, tout en facilitant l’intégration de toutes les économies nationales au sein d’un marché régional et unique. Effectivement, le fait d’éliminer les diverses monnaies nationales avait pour but de résoudre les écarts entre les taux de change, et ainsi de réduire fortement les disparités de salaires et de prix dans un marché.

L’influence des taux de change internes

L’existence des taux de change internes impacte fortement l’économie des pays :

  • D’une façon positive, car le pouvoir d’achat augmente pour les personnes résidant dans des pays dont les taux sont élevés. Cela leur permet par exemple d’investir ou d’acheter dans des pays où les taux sont inférieurs.
  • D’une façon négative, car ils peuvent faire l’objet de dumping par d’éventuels fournisseurs étrangers.

De plus, les pays dont les taux sont bas peuvent consolider leur croissance économique par le biais de l’étranger, mais leurs capacités seront réduites s’ils se rendent dans d’autres pays. Concernant les pays ayant opté pour une compétitivité par les coûts, ces derniers ont été contraints de mettre en place des politiques de dévaluation interne afin de soutenir leurs exportations.

De ce fait, ils sont entrés dans un cercle vicieux entraînant des baisses du pouvoir d’achat et des salaires, et une augmentation de la dépendance vis-à-vis des autres pays. Pour conclure, les taux de change internes peuvent causer d’importants déséquilibres tout comme ils peuvent s’accompagner de perspectives intéressantes, s’ils tendent par exemple à rassembler les économies des différents pays au sein d’un unique marché en faisant converger les prix.