Assurance santé pour chevaux

K Cyril

Cyril K - Le 16 avr. 2017 16:13
Mise à jour : Le 25 avr. 2017 17:10

Comme de nombreux animaux, le cheval peut également bénéficier d’une mutuelle santé. Le principe est le même qu’une mutuelle santé pour les humains : garantir, de manière partielle ou totale, le remboursement des frais de santé. Une assurance presque incontournable au vu des coûts astronomiques que peuvent atteindre des opérations chirurgicales ou des hospitalisations pour des chevaux.

Mutuelle pour cheval - Assurance santé pour les chevaux

Bien que les mutuelles santés pour animaux soient plus nombreuses pour les chats et les chiens, la mutuelle de santé pour chevaux existe bel et bien. Et il faut admettre que c’est plutôt une bonne nouvelle pour les propriétaires équestres, les frais vétérinaires des chevaux étant extrêmement importants. Si vous ne disposez d’aucune assurance santé pour votre équidé, tous les frais de santé, même ceux obligatoires, seront intégralement à votre charge.

Des animaux demandant une attention particulière

Les chevaux ne sont pas simplement ces animaux nobles et majestueux que nous connaissons, ils sont également fragiles, et ont besoin de soins récurrents. L’accumulation de ces différents soins peut vite déboucher à des sommes non prévues initialement, atteignant des sommes plus que conséquentes. Voici une petite liste de soins courants d’un cheval, pouvant être pris en charge par une mutuelle santé qui lui est destinée :

  • Le cheval doit être, au moins une fois par an, mis à jour de ses vaccins. Un vaccin coûte alors au minimum une cinquantaine d’euros.
  • Il doit également subir un parage ou un ferrage chaque 6 à 8 semaines. Les prix peuvent alors atteindre les 80 euros pour un cheval ferré et les 50 euros pour un cheval non-ferré.
  • Une consultation avec un dentiste équin, une voire deux fois par an. La consultation est généralement facturée autour des 80 euros, consultation et frais de déplacement inclus.
  • Le cheval doit être vermifugé tous les trois mois. Une opération dont le coût peut varier entre 20 et 50 euros.
  • Le cheval doit également, une à deux fois par an, voir un ostéopathe. Le prix de la consultation peut varier entre 60 et 100 euros, frais de déplacement, soins et consultation compris.

Au vu de ces nombreux besoins, qui interviennent sans le moindre problème de santé ou accident, la souscription d’une assurance maladie pour votre cheval peut en effet être intéressante.

Les prises en charge de l’assurance santé cheval

L’assurance santé cheval assure le remboursement des interventions des vétérinaires. Les prises en charge sont alors multiples : les honoraires du vétérinaire, les différents soins pratiqués, les médicaments administrés à votre cheval seront remboursés.

Les frais les plus conséquents sont également pris en charge, en fonction du contrat auquel vous souscrivez et donc à l’importance des cotisations mensuelles que vous versez. C’est notamment le cas des opérations chirurgicales ou de tout autres frais vétérinaires importants. 

L’option « frais vétérinaires » peut également être intéressante. Cette dernière, existante sur une grande partie des mutuelles pour chevaux existantes, augmentera sensiblement vos cotisations, mais vous assurera de ne pas avoir de mauvaises surprises. En effet, la souscription à cette option vous garantit une couverture des coûts engendrés par une maladie ou un accident, y compris les soins, le transport de l’animal, les frais d’hospitalisation et d’anesthésie et l’intégralité des médicaments prescrits. C’est ainsi la couverture optimale pour votre cheval.

Combien coûte une mutuelle santé cheval ?

Le prix de la mutuelle de votre cheval dépend de différents facteurs. Le premier est la valeur de votre animal : plus votre cheval est cher, plus le prix des cotisations pour une mutuelle santé est important. Par exemple, pour un cheval ayant une valeur inférieure à 10 000 euros, il coûtera en moyenne 110 euros par an pour une assurance santé.

L’âge du cheval rentre également en ligne de compte : plus votre cheval est âgé, plus il a de risques de contracter des problèmes de santé, plus le prix de cette mutuelle augmente, les prestations ayant beaucoup plus de chances d’être onéreuses.

Il faut savoir que la très grande majorité des assureurs fixe un plafond de remboursement annuel. Ce dernier se situe généralement entre 5 000 et 6 000 euros, en fonction du cheval assuré. Ici, la distinction du cheval, à savoir si c’est un cheval de loisir, de course, d’élevage ou de sport, peut rentrer en compte.

Comment se faire rembourser ?

Comme pour toute mutuelle animale, vous serez contraint de payer les sommes qui vous sont demandées. Vous ne pourrez qu’être remboursé : aucune mutuelle ne paiera le vétérinaire à votre place. Une fois les différentes interventions médicales pratiquées, vous devez remplir, de manière très consciencieuse, une feuille de soins. C’est sur cette dernière que votre assureur se basera pour vous rembourser, ainsi que sur la facture que vous devrez joindre à ce document.

Une fois que votre mutuelle reçoit ces différents papiers, il vous suffit d’attendre quelques jours et le remboursement des frais prévus dans votre assurance santé cheval sera effectif.