Les prêts immobiliers pour les primo-accédants

Chotard Stéphane

Stéphane Chotard - Le 10 nov. 2016 17:26
Mise à jour : Le 30 nov. 2016 08:33

4.75 pour 4 vote(s)

Les coups de pouce financiers à destination des primo-accédants sont nombreux. Pas ceux qui sont au courant et qui cherchent à en bénéficier. Voilà une mission sur-mesure pour FinanceDir : vous présenter l’ensemble des dispositifs d’aide à l’accès au logement pour rassurer les hésitants avant de se lancer et d’en profiter.

Les prêts immobiliers pour les primo-accédants

Des prêts immobiliers sur-mesure pour les primo-accédants

Nous allons vous présenter ici les différents prêts réglementés, ils sont uniquement proposés par des établissements financiers qui ont signé une convention avec l’État. Il s’agit des établissements suivants :

Le prêt à taux zéro (PTZ) est spécialement conçu pour vous, les primo-accédants. Pour y avoir droit, il faut remplir plusieurs conditions :

  • des conditions de ressources (revenu fiscal du futur propriétaire ainsi que des personnes qui habiteront avec lui sans être rattachées au foyer fiscal)
  • il doit financer l’achat d’un bien neuf ou des travaux importants à réaliser sur un logement ancien (au moins 25 % de travaux dans le montant total emprunté)
  • il doit financer entre 18 % et 26 % du montant en fonction de la zone géographique, le reste étant financé obligatoirement par un ou plusieurs autre prêts, et un éventuel apport personnel.

Vous avez de la chance, le gouvernement a récemment relevé les plafonds de revenus et les délais de remboursement. Profitez-en ! La carte des communes rurales où il est possible de contracter un PTZ pour des travaux de rénovation a été mise à jour, vous avez le choix entre plus de 6 000 communes.Le prêt accession sociale (le PAS) est garanti par l’Etat et donne droit à des réductions de frais de dossier et d’hypothèque. Il fait diminuer également le coût du crédit par le versement mensuel sur l’ensemble de la durée du crédit d’une “APL accession” dont le montant est d’environ 150€. Ce prêt est cumulable avec le PTZ. Que demande le peuple ?Vous en voulez encore plus ? Le prêt conventionné peut financer un logement pour l’habiter et aussi dans le but de le louer et ne demande pas de conditions de ressources.

Le prêt action logement est disponible pour les primo-accédants qui travaillent dans une entreprise de plus de 20 salariés et qui ne dépassent pas un certain plafond de revenus et dont le bien visé respecte des normes énergétiques.

Le prêt social location accession (PSLA) vous permet de vous porter acquéreur du logement que vous louez si son propriétaire souhaite le vendre à terme.

Une autre solution possible, recourir au prêt épargne logement qui ne vous est pas spécialement réservé (laissez quand même un peu les autres en profiter). On vous en parle en détail dans notre rubrique sur les crédits immobiliers.

Des aides et subventions publiques

Vous n'êtes pas forcément au courant, (cela tombe bien, on est là pour ça) mais en plus des prêts réglementés, vous pouvez bénéficier des aides que distribuent les collectivités locales aux primo-accédants. Dans certaines localités, le souhait est de favoriser la mixité sociale, d’inciter les habitants à s'installer dans des nouveaux quartiers ou en rénovation et bien sûr de favoriser l’accession à la propriété. Pour ne citer qu’eux, les conseils généraux du Haut-Rhin, des Hauts-de-Seine et des Bouches-du-Rhône proposent une aide à l’accession. Viennent ensuite les agglomérations, comme Lyon, Aix-en-Provence, Colmar ou Reims ou les villes de Montpellier, d’Hyères et de Bordeaux qui proposent des subventions et prennent en charge les intérêts non récupérés par les banques concernées lors de l’offre de prêts à taux zéro.