Le prêt renouvelable

Le crédit renouvelable est une réserve d’argent disponible à tout moment pour des besoins de trésorerie ou pour effectuer certains achats. Le montant va dépendre de vos capacités de remboursement et de vos besoins. Le coût global de cette solution est parfois difficile à évaluer et il convient de bien comprendre son fonctionnement pour l’utiliser de manière optimale.

Le prêt renouvelable

Caractéristiques du prêt renouvelable

Dans la famille des crédits à la consommation, le prêt renouvelable ne concerne pas l’achat d’un bien précis, comme c’est le cas pour le crédit affecté. Donc si l’emprunteur utilise son droit de rétractation sur le crédit, il reste lié à l’achat du bien. Souvent associé à une carte de crédit ou de fidélité, il est proposé par la plupart des banques, des organismes de crédit spécialisés et les grandes surfaces. Il est obligatoire depuis 2010 de le nommer “crédit renouvelable” sur tout document contractuel, commercial ou publicitaire.

crédit renouvelable

Le fonctionnement de ce prêt renouvelable est le suivant : on met à votre disposition une réserve d’argent dont vous fixez le montant avec le prêteur en fonction de vos besoins et de votre solvabilité. Quand vous utilisez tout ou une partie de cette réserve pour effectuer des achats, vous commencez à être prélevés pour rembourser des intérêts et du capital, ce qui reconstitue la réserve, que vous pouvez alors recommencer à emprunter.

Il est interdit par la loi de vous obliger à choisir un crédit renouvelable pour financer l’achat d’un bien ou d’une prestation. Pour tout montant supérieur à 1 000 €, on doit obligatoirement vous proposer la possibilité d’avoir aussi recours à un prêt amortissable. De plus, l’offre de crédit renouvelable doit s’accompagner d’une fiche d’information qui reprend les caractéristiques essentielles des 2 types de crédits proposés. Ceci dans le but de faciliter la comparaison entre les TAEGs, le montant des mensualités et du montant total dû selon 2 propositions de durée de remboursement. Enfin, le vendeur n’a pas le droit de recevoir de commissions en fonction du taux ou du type de crédit qu’il vous propose.

Vous avez 14 jours pour vous rétracter, comme dans tout crédit à la consommation. L’échéance d’un crédit renouvelable doit s'élever au minimum à 15 € et doit comporter une part de capital, pas seulement les intérêts. Les durées maximales sont les suivantes :

  • 36 mois pour les montants < 3 000 €
  • 60 mois pour les montants > 3 000 €

Si une carte vous est proposée dans le cadre d’un crédit renouvelable, elle doit obligatoirement porter la mention carte de crédit sur son recto. Les avantages que certaines enseignes proposent dans le cadre de l’utilisation de cette carte doivent être également proposés via des programmes n’incluant pas de crédit. Vous devez bien être informés des modalités de l’utilisation de cette carte et du crédit associé pour bénéficier de certains avantages.

Après avoir vérifié votre solvabilité, le prêteur doit vous notifier 3 mois avant l’échéance annuelle, les conditions de reconduction du crédit. Vous aurez alors 20 jours avant la date de reconduction pour faire votre choix et éventuellement, vous opposez à la reconduction ou demander de transformer votre crédit renouvelable en crédit classique. Sachez que vous pouvez à tous moment demander la réduction du montant disponible, la suspension du droit à l’utiliser ou la résiliation du contrat. Vous n’avez qu’à finir de rembourser le montant de la réserve utilisée.

Quand utiliser le crédit renouvelable ?

Le crédit renouvelable est simple d’utilisation, les mensualités sont peu élevées et les sommes débloquées rapidement. Le montant emprunté via un crédit renouvelable peut s’utiliser principalement de 2 manières différentes. Soit vous effectuez des virements depuis la réserve du crédit renouvelable vers votre compte personnel. Cela peut se faire automatiquement pour combler un découvert. Ou alors vous utilisez la carte de crédit souvent associée au dispositif pour effectuer directement des achats ou des retraits en espèces. Puis vous effectuez des virements depuis votre compte courant vers le compte crédit renouvelable pour réduire votre encours de crédit et/ou faire baisser les mensualités.

Le crédit renouvelable est particulièrement adapté aux achats de montants raisonnables remboursables sur une courte période. Si vous achetez par exemple, un lave-vaisselle d’un montant de 400 € via un crédit renouvelable sur 6 mois à 20 %, vous paierez des mensualités de 70 € et le crédit aura coûté 21 € d’intérêts (hors le recours à une assurance facultative). Pour certaines catégories d’achat, il existe également des opérations qui permettent de payer en plusieurs fois sans frais. Si vous remboursez à temps, vos mensualités, vous bénéficiez alors en quelque sorte d’un crédit gratuit. En faisant jouer la concurrence pour obtenir les meilleures conditions et en effectuant des remboursements anticipés dès que vous le pouvez, le crédit renouvelable peut s’avérer être une solution utile pour gérer votre budget si vous avez des revenus irréguliers.

Quels sont les risques liés au prêt renouvelable ?

En général, les taux d’intérêt de ces réserves d'argent sont bien supérieurs à ceux proposés sur des prêts amortissables comme les crédits affectés et les prêts personnels. En plus, ils sont révisables. Mais on constate que, suite à la loi Lagarde de 2010, la définition des taux d’usure sur lesquels se base les taux des crédits renouvelables a permis de réduire légèrement les excès. Plus le montant du prêt est important, moins le taux d’intérêt est élevé. Il est interdit et puni par la loi de proposer un crédit dont le TAEG (taux annuel effectif global) est supérieur au taux d’usure.

Il est très difficile d’estimer à la signature du contrat le coût global d’un crédit renouvelable puisqu’il dépendra de l’utilisation de la réserve qu’en fera le souscripteur. Le coût global sera aussi déterminé par le montant total emprunté, le taux d’intérêt, le nombre et le montant des mensualités ainsi que l’éventuelle assurance et les frais de dossier et les frais facturés pour les demandes de fonds.

Vous devez donc être très vigilant sur votre utilisation du crédit renouvelable, et faire encore plus attention à respecter les échéances de paiements. Car en cas de retard, la situation peut très vite s'aggraver et découler sur une situation de surendettement. Sachez qu’un défaut de paiement est caractérisé à partir de 2 échéances mensuelles impayées et entraîne l’inscription au FICP (fichier de la Banque de France des incidents bancaires de remboursements de crédits aux particuliers).

Plus d'informations sur le site du service public