L'épargne Logement

Parmi les solutions pour préparer l’acquisition d’un bien immobilier, l’épargne logement est un moyen sécurisé et relativement souple, qui donne en plus accès à certains avantages au moment d’emprunter.

L'épargne Logement

Qu’est-ce que le PEL et le CEL ?

Le PEL (Plan Épargne Logement) et le CEL (Compte Épargne Logement) sont des produits d’épargne bancaire qui peuvent être ouverts par toute personne sans conditions d'âge, de nationalité ou de résidence. On ne peut en ouvrir qu’un seul PEL et CEL par personne et cumuler les 2. Le dépôt minimum est de 225€ pour le PEL et de 300€ pour le CEL. Il n’y a aucuns frais d’ouverture.

Ces placements à versements réguliers bénéficient d’un taux d’intérêt garanti et permettent après une phase d’épargne d’obtenir un prêt épargne logement à un taux prédéfini pour financer l'acquisition d’une résidence principale ou pour y effectuer des travaux.

Quelles sont les durées de placement et les taux d’intérêt ?

Pour le PEL, la durée de ce placement est de 4 à 10 ans. Tout retrait d’argent entraîne sa fermeture et en fonction de la date de clôture, vous perdez certains avantages :

  • entre 0 et 3 ans, vous perdrez les droits à prêts acquis et la prime d’État et si vous clôturez avant 2 ans, les intérêts sont recalculés au taux en vigueur du CEL.
  • entre 3 et 4 ans, les droits et intérêts acquis à la fin de la 3e année sont conservés. La prime d'État est réduite de moitié.

À la différence du PEL, les retraits sur un CEL sont libres tant qu’il reste 300€ sur le compte. Il faut le garder au moins 18 mois pour prétendre à un prêt à taux préférentiel. Mais attention, la prime d’État dépendra de l’effort d’épargne, plus vous l’avez gardé longtemps, plus vous serez aidés. Il faut savoir qu’une fois un prêt obtenu, vous pouvez garder votre CEL ouvert (toujours avec le seuil minimum de 300€).

Plutôt que de fermer son PEL, vous pouvez demander à votre banquier de le transformer en CEL si vous souhaitez récupérer la somme avant les 2 ans. Vous pourrez ainsi garder les droits à obtenir un prêt. Sachez également que les droits à prêt sont transmissibles au sein d’une même famille.

Le taux actuellement en vigueur sur le PEL est de 1 % et sur le CEL de 0,5 %.

Le PEL et le CEL sont exonérés d’impôts, mais pas des prélèvements sociaux à 15,5 %.

Comment fonctionnent les versements ?

Sur un PEL, il faut obligatoirement verser au minimum 45€ par mois pour qu’il reste ouvert (ou 135€ par trimestre ou 270€ par semestre). Sur un CEL, les versements sont libres tant qu’ils sont d’au minimum 75€.

Sur un PEL les versements doivent être faits avant d'atteindre la date contractuelle d'échéance (entre 4 et 10 ans) car cela déterminera les droits à prêts et la possible prime d’Etat que vous pourrez obtenir. Donc au-delà de 10 ans, plus de versements possible, mais le PEL continue de produire des intérêts pendant encore 5 ans. Si vous n’y touchez pas au bout de 15 ans, il est automatiquement transformé en livret d’épargne classique.

Les intérêts sont calculés à la quinzaine et il est donc préférable d’effectuer ses versements le 31 ou le 15 de chaque mois et de retirer son argent le 16 ou le 1er de chaque mois. Les intérêts du PEL sont parfois calculés au jour le jour, comme chez le Crédit Agricole ou le Crédit Mutuel).

Voici un tableau récapitulatif des informations concernant le PEL et le CEL :

  Versements minimum Plafond (hors capitalisation des intérêts) Taux de rémunération Possibilité de droits à prêt Fiscalité Durée du contrat
PEL initial: 225€ puis obligatoirement 45€/mois (ou 135€/trimestre ou 270€/semestre) 61 200€ 1,00 % A partir de 3 ans d'épargne Intérêts exonerés d'impôts sur le revenu pendant 12 ans. Prélèvements sociaux effectués chaque année. Durée contractuelle minimale de 4 ans et maximale de 10 ans
CEL initial: 300€ puis 75€ minimum par versements libres 15 300€ 0,50 % A partir de 18 mois d'épargne Intérêts exonerés d'impôts sur le revenu mais soumis aux prélèvements sociaux. Illimitée

Le dernier baromètre de l’épargne des ménages publié le 02/11/16 fait ressortir une baisse de l’engouement sur le PEL. En cause, une diminution à 3 reprises de son taux d'intérêt en 2 ans. Les détenteurs d’un PEL ouvert avant le 1er février 2015 bénéficient encore d’un rendement annuel de 2,50 % alors que les livrets ouverts depuis le 1er août 2016 ne rapportent plus que 1%.

Cette baisse des taux de rémunération mise en place par les pouvoirs publics vise à protéger les banques pénalisées par un environnement de taux de marché très bas.Néanmoins, le PEL reste un des placements les plus populaires en France avec un encours global qui s’élève à 270 milliards d’euros au deuxième trimestre 2016 contre 258 milliards pour le Livret A.

Vous trouverez toutes les informations concernant le Prêt épargne logement dans notre dossier sur les prêts immobiliers.